@phdthesis{IRSIC_152,
    author = {MOUSSA-YAHAYA, A.},
    title = {Enjeux et strat\'egies de communication dans la lutte contre le VIH/Sida en Afrique de l'Ouest : le cas du Niger },
    year = {2011},
    school = {Universit\'e de Provence},
    type = {th\`ese},
    x-director = {Bernard, F.},
    x-title_en = {},
    x-abstract_fr = {Financ\'ee par l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) (2008-2009) et Sidaction (2010), cette th\`ese de doctorat, porte sur la relation entre communication et lutte contre le VIH/Sida en Afrique de l'Ouest, plus pr\'ecis\'ement au Niger. L'objet d'\'etude est appr\'ehend\'e dans le champ des Sciences de l'Information et de la Communication (SIC), principalement dans le domaine de la « communication d'action et d'utilit\'e soci\'etale ». L'Afrique Subsaharienne enregistre la majeure partie des nouvelles infections li\'ees \`a la pand\'emie, soit 68\% du total mondial (ONUSIDA, 2010). La pr\'evalence du VIH dans les pays de l'Afrique de l'Ouest demeure comparativement faible, notamment au Niger o\`u le taux de pr\'evalence est de 0,7\% (Enqu\^ete D\'emographique et de Sant\'e du Niger, 2007). Mais les caract\'eristiques cumul\'ees de ce pays r\'ev\`elent un profil qui peut favoriser la propagation de la pand\'emie (pauvret\'e, freins socioculturels…). L'incidence du VIH est ainsi une question cruciale de sant\'e publique dont la pr\'evention est \`a l'heure actuelle la seule solution pour freiner la propagation. Nos travaux consistent d'abord \`a comprendre les enjeux communicationnels de cette pr\'evention. La probl\'ematique questionne les pratiques des \'emetteurs (acteurs de pr\'evention), notamment les campagnes de communication, que nous nommons « communication classique », qui ambitionnent de changer les comportements des r\'ecepteurs. Ensuite, la perspective structurante de ce travail pionnier au Niger est d'associer la communication \`a l'action, d'\'etudier d'une part le changement en actes associ\'e au changement de significations et de valeurs et, d'autre part, l'institutionnalisation du changement. Le cadre th\'eorique et m\'ethodologique privil\'egi\'e est celui du paradigme de la « communication engageante » (Joule, 2000 ; Bernard \& Joule, 2004)- le passage des id\'ees aux actes (et r\'eciproquement)- pour combattre la pand\'emie du VIH/Sida. Enfin, nous \'etudions la notion de « communication instituante » (Joule \& Bernard, 2005 ; Bernard, 2006)- le r\^ole des m\'edias et des m\'ediations pour instituer les changements en actes et les valeurs favorisant le passage de la responsabilit\'e individuelle vers la responsabilit\'e collective. La recherche empirique conduite dans la ville de Niamey se base sur une m\'ethodologie plurielle. Elle est centr\'ee d'une part sur une m\'ethode qualitative- entretiens et observations- pour comprendre et \'etudier les pratiques communicationnelles des \'emetteurs (ONG, institutions publiques, m\'edias) et les comportements de pr\'evention des r\'ecepteurs. Ces derniers (...)},
    x-abstract_en = {},
    x-keywords_fr = {Lutte contre le VIH/Sida;sant\'e et pr\'evention;changement de comportements;action;communication de changement;approche culturelle et culture de la responsabilit\'e sanitaire;communication engageante et instituante;recherche-action participative.;Key words : fighting against HIV/AIDS;health and prevention;behaviours change;action;change of communication;cultural approach and culture of the health responsibility;binding communication and implementing;research-participative.;},
    x-keywords_en = {},
    x-filesource = {author},
    x-language = {},
}