SFSIC

Flux RSS de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication

0 | ... | 1240 | 1250 | 1260 | 1270 | 1280 | 1290 | 1300 | 1310 | 1320 | 1330

Appel à candidature - allocation doctorale de recherche

Appel à candidature en vue d’une allocation doctorale de recherche (ADR) ARC 5 2012, sur le projet de thèse suivant :

Enjeux territoriaux de la communication scientifique : évolutions et nouvelles formes de l’édition scientifique d’ouvrages.


Toutes les informations sont disponibles à cette adresse :
http://arc5-cultures.rhonealpes.fr/spip.php?rubrique59&var_mode=calcul#75

Ce sujet porte sur les évolutions de l’édition scientifique d’ouvrages – papier et numérique - comme forme d’expression et de diffusion des savoirs scientifiques, en articulant l’analyse des logiques nationales (et internationales) de l’édition de science et celle des logiques territoriales. Au croisement des questions liées d’une part à l’industrialisation de la culture, de l’information et de la communication, d’autre part à la communication scientifique, enfin des questions relatives à la territorialisation, il s’inscrit dans des problématiques propres au champ des sciences de l’information et de la communication.
Le développement des territoires et plus particulièrement la montée en puissance des régions, les enjeux politiques, économiques et sociaux qui y sont liés instaurant une concurrence notamment en terme d’attractivité et de rayonnement, les transformations de la recherche et de l’enseignement supérieur (constitution de pôles scientifiques d’excellence, classement des universités…), les nouvelles formes et pratiques éditoriales accompagnant le développement du numérique, conduisent à analyser aujourd’hui, l’édition de science, en prenant également en compte la dimension territoriale. Il s’agit, ainsi, d’examiner les stratégies territoriales spécifiques, dans le secteur de l’édition scientifique, à travers les dispositifs éditoriaux, les produits développés, les actions de diffusion et la médiation mises en place.
La région Rhône-Alpes constitue un terrain privilégié pour cette recherche en raison de la place qu’elle occupe et de son poids sur le plan scientifique, universitaire et économique ainsi que des politiques qu’elle a développées dans les domaines de la recherche et de la culture. Un regard avec une ou d’autres régions, en France ou en Europe pourrait être intégré.

Cette recherche comprend notamment différentes études de terrain :

analyse socio-économique de l’activité éditoriale en science, en Rhône-Alpes et prolongée par des données concernant d’autres régions françaises ou en Europe.
enquête auprès des acteurs de l’édition - éditeurs, scientifiques, élus, personnels des services culturels et de recherche-développement dans les collectivités – sur leurs pratiques et leurs représentation concernant l’édition scientifique et ses évolutions
analyse de la territorialisation à travers les politiques publiques et la façon dont elles s’emparent des questions liées à l’édition et la diffusion des savoirs scientifiques dans un contexte national et mondial tendant à favoriser la combinaison des politiques culturelles et scientifiques.

Encadrante de la thèse :
- Dominique CARTELLIER, maître de conférences (HDR), Gresec
-  Co- encadrante : Isabelle PAILLIART, professeure, directrice du Gresec (EA n° 608)

Pour candidater :
- Être titulaire d’un master (ou formation de niveau équivalent) en sciences de l’information et de la communication. Le mémoire de M2 doit avoir été soutenu en 1ère session de l’année 2012. Les candidats ayant soutenu leur mémoire les 2 années antérieures peuvent également concourir.

- Envoyer une lettre de motivation et un CV détaillé comprenant les notes et le mémoire de master. Le dossier peut être envoyé par courrier postal ou par courrier électronique.

Sélection sur dossier et entretien :
Date limite de dépôt des dossiers de candidature le23 juillet 2012
auprès de Razika Hammache, secrétariat du Gresec,
ICM, université Stendhal, 11 avenue du 8 mai 1945
BP 337, 38434, ECHIROLLES
(gresec@u-grenoble3.fr),

ou bien auprès de Dominique Cartellier  (Dominique.Cartellier@iut2.upmf-grenoble.fr), ou d'Isabelle Pailliart (isabelle.pailliart@u-grenoble3.fr)

Les candidats seront contactés pour une audition ultérieure.

Article mis en ligne le 6 juillet 2012
Parution - Déviance et risque en dispositifs

Déviance et risque en dispositifs. Expertise et médiatisation

Sous la direction d'Isabelle Gavillet

Presses universitaires de Nancy, 220 p., 20 euros

commande en ligne : http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100483040


La chronique du risque, du contrôle, de la prévention ou de la sanction tend à devenir notre actualité quotidienne. Des questions nouvelles, ou qui paraissent l'être, relevant de la santé, des mœurs, de la sécurité, de l'éducation ou de l'écologie font l'objet de dispositions législatives qui mettent en tension le rapport entre responsabilité collective et liberté individuelle. Un certain sens commun, dans nos sociétés démocratiques, y voit généralement une action unilatérale de l'État et des pouvoirs publics à l'endroit du citoyen. Or, au-delà d'une conception régalienne des fonctions de l'État, ces problématiques invitent à poser la question des processus de construction et de communication de l'action publique. Par quels mécanismes des pratiques, des représentations, des discours sont-ils plus ou moins tolérés, selon qu'ils correspondent à une norme acceptée ou qu'ils suscitent la réaction sociale ?

Isabelle Gavillet est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lorraine et membre du Centre de recherche sur les médiations.

 

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
Parution - Cinéma numérique

Parution de l'ouvrage "Le cinéma à l'heure du numérique. Pratiques et publics." (dir. M. Bourgatte & V. Thabourey) aux Ed. MkF

icon Cinéma numérique (477.01 KB 2012-07-05 12:07:47)

Avec le film Avatar de James Cameron, le train du numérique s’est mis en marche dans les salles obscures. Les nouvelles technologies sont désormais omniprésentes. Un processus global de dématérialisation des supports s’est imposé en salle comme à la maison. On enregistre une montée accrue des films pouvant être téléchargés, visionnés en streaming ou consultés sur des supports mobiles aussi divers que des ordinateurs portables, des tablettes ou des smartphones. Ces nouveaux modes de transmission et de réception du cinéma, la démultiplication des supports et des formats, ainsi que le nomadisme des écrans, viennent bousculer les pratiques des spectateurs et des professionnels de l’image. Révolution ou évolution de l’histoire des techniques, il apparaît incontournable de faire un état des lieux des changements technologiques et de leur impact sur les pratiques et les publics du cinéma. Par le prisme du public et des pratiques cinématographiques, ce livre propose une lecture transversale des perspectives, des limites et des apports offerts par les nouvelles technologies à l’heure du numérique.

Le livre est actuellement disponible en achat direct sur le site de l'éditeur : www.editionsmkf.com

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
Parution - Usages et usagers de l’information

 «Usages et usagers de l’information : quelles pratiques hier et aujourd’hui ?» Sophie RANJARD (Kynos Etudes), Editions ADBS

 icon Usages et usagers de l'information (613.15 KB 2012-07-05 12:03:40)


L’ouvrage

Les usagers des services d'information ont des profils divers et variés. Qu'ils soient étudiants, universitaires, salariés d'une entreprise ou inscrits dans une médiathèque, leurs besoins et leurs usages informationnels, qui ont beaucoup évolué ces dernières années particulièrement avec Internet, sont au cœur des préoccupations des professionnels de l'information. Comment répondre au mieux à leurs attentes? Comment mieux connaître les aspirations des publics en matière d'accès à l'information ? Avec quelles méthodes ?

Ce manuel propose d'abord une synthèse des études réalisées sur le sujet puis fait un tour complet des techniques et outils qui permettront de mettre en œuvre une stratégie pour une meilleure connaissance des usages informationnels de son public. L'enjeu est de taille : l'abondance d'informations à laquelle ont accès les usagers requiert de plus en plus une expertise en termes de sources fiables, de contenus enrichis et de filtres humains. Les fonctions de plus-value informative sont donc plus que jamais nécessaires et participent à la réflexion stratégique de toute organisation, quel que soit son environnement. Qui mieux que les professionnels de l'information pour les assumer ?

L’ auteure

Titulaire du DESS de documentation et nouvelles technologies de l'Université Paris-8, Sophie Ranjard est cofondatrice de la société Kynos et y occupe la fonction de directrice d’études. Elle réalise depuis 25 ans des enquêtes sur les usages des ressources documentaires et les typologies de publics dans les musées, les bibliothèques et les services d’archives. Elle travaille également sur le développement de l’offre de services d’information et anime des formations sur la gestion de la relation usager, le partage de savoir-faire et les compétences transverses en milieu professionnel.

Usages et usagers de l’information : quelles pratiques hier et aujourd’hui ?

Sophie Ranjard

Collection « L’Essentiel sur… » – ISSN 1773-729X
ISBN : 978-2-84365-141-0 – 67 pages – Prix de vente en France : 15 €


Présentation et sommaire détaillé à l’adresse http://www.adbs.fr/usages-et-usagers-de-l-information-quelles-pratiques-hier-et-aujourd-hui--118177.htm?RH=ACCUEIL

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
Parution - Le temps des médias

PARUTION

Le Temps des Médias, n° 18, printemps 2012

DOSSIER : Histoire de l’Internet, l’Internet dans l’histoire


• Présentation
(Jérôme Bourdon et Valérie Schafer)
• Aux origines américaines de l’Internet : projets militaires, intérêts commerciaux, désirs de communauté
(Paul E. Ceruzzi)
• La gouvernance de l’internet. Une internationalisation inachevée
(Françoise Massit-Folléa)
• « Make the pig fly ! » : l’Inria, ses chercheurs et Internet des années 1970 aux années 1990
(Pascal Griset,Valérie Schafer)
• Utilisateurs et communautés d’utilisateurs au premier âge de l’informatique personnelle et des réseaux grand public (1978-1990)
(Benjamin Thierry)
• La genèse de l’offre commerciale grand public en France (1995-1996) : entre fourniture d’accès à l’Internet et services en ligne « propriétaires »
(Franck Rebillard)
• Les médias sociaux : une histoire de participation
(Alexandre Coutant, Thomas Stenger)
• R@S: la naissance d’un acteur majeur de l’« Internet militant » français
(Fabien Granjon, Asdrad Torres)
• Protester sur le Web chinois (1994-2011)
(Séverine Arsène)
• La mémoire culturelle d’Internet : le folklore de Usenet
(Camille Paloque-Berges)
• Les langues sur Internet : de l’hégémonie de l’anglais au règne de la traduction
(Michaël Oustinoff)
• « A l’image de l’Homme »: cyborgs, avatars, identités numériques
(Fanny Georges)
• Réseaux de communication horizontale, un aperçu à travers le temps
(Jacques Perriault)
• L’historiographie de sites Web : quelques enjeux fondamentaux
(Niels Brügger)
• L’histoire de l’Internet au prisme des STS
(Janet Abbate)
• Repères chronologiques internationaux et nationaux de la fondation de l’ARPA au Sommet Mondial sur la Société de l'Information

Entretien avec Daniel Kaplan, Cofondateur et délégué général de la Fondation pour l’Internet Nouvelle Génération

TERRITOIRES D’ÉTUDES
• Ce que les dieux, les religions et les églises font des médias. Pour une science du divin ? A nouvelle religion, nouvelle revue
(Nicole Edelman)
• L’allégorie politique et ses limites. Sur quelques adaptations cinématographiques et musicales d’Animal Farm(George Orwell, 1945)
(Sébastien Denis)
• Un patron de presse méconnu : Henry Poidatz (1854-1905)
(Dominique Pinsolle)

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
Parution - Revue Documentaliste Knowledge Management

Parution

Numéro 2/2012 de

« Documentaliste – Sciences de l’information »

icon Knowledge Management (673.77 KB 2012-07-05 11:43:50)


Au cœur de ce nouveau numéro, vous découvrirez un dossier consacré au knowledge management. Coordonné par Pierre Prével, consultant, il rassemble les contributions d'une quarantaine de knowledge managers de grandes sociétés (Communauté de pratique Cop-1), de membres du conseil de l'Observatoire des réseaux sociaux d'entreprise, de responsables d'universités d'entreprise et de responsables de Netexplo (Observatoire mondial indépendant d'information et de réflexion sur les enjeux et usages émergents du numérique).

L’article de recherche en sciences de l’information, proposé par Céline Paganelli, interroge, à travers l’analyse d’un corpos d’articles issus du BBF et de DOC-SI, la manière dont la communauté professionnelle de la documentation et des bibliothèques aborde la question des usages et des pratiques. Enfin, les habituelles rubriques d’actualité où de nombreux sujets relatifs à l’évolution de notre domaine sont évoqués complètent ce numéro.

Vous trouverez ci-dessous le sommaire de ce numéro et toutes autres informations sur le site de l’ADBS à l’adresse http://www.adbs.fr/c/knowledgemanagement. Nous vous rappelons que nos abonnés ont accès à la version pdf de la revue sur le site de l’Adbs (www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-75413.htm?RH=REVUE&RF=REVUE). Pour les non-abonnés, plusieurs solutions sont proposées : achat au numéro sur le site de l’Adbs (www.adbs.fr/revue-documentaliste-sciences-de-l-information-acquerir-un-numero-44024.htm?RH=REVUE) ou sur le portail Cairn.info (www.cairn.info/revue-documentaliste-sciences-de-l-information.htm) ; acquisition des articles en pay per view sur Cairn.info (au format pdf ou html).

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
AAC - JD Médias et engagements

Appel à communications

  Journées doctorales du RT37 de l’AFS

avec le soutien des RT21, 34 et 35

Médias, engagements et mouvements sociaux

Sciences Po Bordeaux, Centre Emile Durkheim / Université Bordeaux 3, MICA

Bordeaux, 28-29 mars 2013

 Le RT sociologie des médias a été créé en 2002 dans le but de fournir un espace de dialogue à l’ensemble des chercheurs travaillant sur les médias dans une perspective sociologique, quelle que soit leur discipline d’exercice. L’objectif est d’articuler différents niveaux d’analyse : celle des acteurs ou producteurs de l’information, celle des organisations ou modes de production, celle des contenus ou produits médiatiques, et enfin celle des modes de réception. En faisant la place aux jeunes chercheurs, ces Journées doctorales obéissent à la volonté du RT37 de structurer un espace de débat scientifique pluraliste de sociologie des médias et de lui donner une meilleure visibilité académique. Le partenariat entre plusieurs RT entend permettre de développer des échanges et des passerelles avec les autres secteurs et spécialités de la sociologie.

La question du rapport entre médias et mouvements sociaux est peu traitée jusqu’à la fin des années 1980. Jusqu’aux années 1990, les cadres théoriques de la mobilisation des ressources constituaient le point d’appui central d’une majorité de travaux sociologiques (Neveu, 2005), et focalisaient leur attention sur les ressources collectives et individuelles des groupes, en laissant de côté les relations aux médias et la construction des représentations. Par la suite, l’étude des mouvements sociaux a pris une place croissante au sein de la science politique française et s’est davantage penchée sur les conditions de l’engagement, les relations concrètes entre les acteurs et les médias dans la construction des problèmes publics (Neveu, 1999). De même, en sociologie des médias, les recherches ont longtemps principalement porté sur le fonctionnement interne des rédactions d’un côté, ainsi que sur le travail des journalistes politiques et le traitement de la politique institutionnelle de l’autre. C’est depuis quelques années que les médias engagés ou alternatifs font l’objet de travaux. De même, le journalisme « social » était considéré en France comme une forme de journalisme moins légitime que le journalisme politique ou culturel, avant d’être réinvesti (Lévêque, 2000). Enfin, la question du rapport des journalistes à l’engagement a émergé (Frisque, 2002, Lévêque et Ruellan, 2010, Lemieux, 2010), après une période fortement imprégnée par la représentation indigène de « l’indépendance » de la presse et de « l’objectivité » de l’information. Enfin, l’interrogation sur les usages, les publics et les modes d’appropriation des messages médiatiques (Le Grignou, 2003, Goulet, 2010) s’est développée, avec la démocratisation de l’accès aux TIC notamment.

Les propositions de communications pourront s'articuler autour de trois axes principaux, mais toutes les propositions seront étudiées. Celles-ci peuvent porter sur des objets ou dispositifs médiatiques bien spécifiques mais doivent alors chercher à s’inscrire dans une réflexion plus large sur leurs enjeux, leur positionnement, leur économie et mode de production… Les travaux de comparaison historique ou internationale seraient les bienvenus.

MODALITÉS DE SOUMISSION ET SÉLECTION

Les doctorants (thèse en cours) et jeunes docteurs (ayant soutenu depuis 2009) sont invités à soumettre une proposition de communication d’environ 400 mots (3 000 signes espaces compris) en anglais ou en français, avant le 15 octobre 2012.

Il s’agira de présenter l’axe méthodologique et théorique retenu, ainsi que le terrain d’étude (type de dispositif, acteurs rencontrés…).

La proposition devra comporter les éléments suivants :

- Nom, prénom du/des auteur-e-s

- Institution de rattachement

- Adresse mail

- Titre de la communication

- Proposition

- Bibliographie succincte

 Les propositions devront être envoyées à : journeesdoctoralesRT37@googlegroups.com

Merci de bien vouloir indiquer en objet de votre message : «  proposition RT médias »

L’évaluation des propositions sera effectuée en double aveugle. Le comité scientifique, rassemblant des chercheurs confirmés de diverses disciplines, procèdera à la sélection des communications. L’objectif est d’accorder un temps long à la discussion afin de favoriser le dialogue entre les travaux.

Les personnes sélectionnées devront faire parvenir au comité d’organisation pour le 15 février 2013 au plus tard le texte final d’environ 6 500 mots (45 000 signes), espaces et références bibliographiques compris. Une publication est envisagée.

Calendrier

15 octobre 2012 : date limite d’envoi des propositions

30 novembre 2012 : retour des évaluateurs

15 février 2013 : rendu des versions finales des papiers des auteur.e.s sélectionné.e.s

28-29 mars 2013 : Journées doctorales

icon media engagement (120.18 KB 2012-07-05 11:31:42)

Article mis en ligne le 5 juillet 2012
AAC - Revue Communication - journalisme

Appel à contribution pour la revue Communication :
Epistémologie du journalisme
Quels éléments pour une théorie de la pratique ?
Dossier thématique coordonné par Gloria AWAD

Ce numéro de la revue Communication se donne pour ambition de questionner la construction du journalisme en tant qu’objet scientifique de recherche et de savoir. Il s’appuie sur une conception wébérienne de la science qui considère que toute oeuvre scientifique « accomplie » induit des questions nouvelles qui invitent à la dépasser et peut-être même à la rendre caduque. Il considère que la science, au-delà de répondre à des questions ancrées dans la pratique, correspond également au désir d’acquérir une compréhension et une connaissance plus approfondies des objets étudiés. Il ne s’agit pas là de deux démarches contradictoires, sauf si l’on trace une frontière tranchée entre pratique et théorie, entre le terrain où la pratique peut être observée et les hypothèses permettant d’en rendre compte par des théories explicatives, lesquelles ne sont pas simplement dérivées des données mais hasardées et inventées tant pour rassembler les données que pour rendre compte de la manière dont les faits observés sont liés. Une telle frontière est inenvisageable dans nos sociétés où les théories ont des utilités pratiques et où la pratique fournit la base de problématiques théoriques.

20 mars 2013 : date limite d’envoi des propositions d’articles de 3500 à 4000 signes
environ à gloria.awad@free.fr.
20 juin 2013 : notification aux auteurs de la décision du comité scientifique, après
évaluation des propositions.
Septembre 2013 : date de réception des articles complets (40000 à 60000 signes
espace non compris).
Décembre 2013 : date de retour aux auteurs des fiches d’évaluation du comité
scientifique
Automne 2014 : date de publication du dossier.

icon Communication/journalisme (92.67 KB 2012-07-05 11:24:00)

Article mis en ligne le 5 juillet 2012

0 | ... | 1240 | 1250 | 1260 | 1270 | 1280 | 1290 | 1300 | 1310 | 1320 | 1330