Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence
Mis à jour le 28 avril 2016
logo imprimer     

Communication dans un colloque scientifique sans actes (C-COM)

BAAZIZ A. (2012). "Synergie du triptyque : Knowledge Management, Intelligence Economique & Business Intelligence". Management de la Performance des Organisations : Quelles Spécificités et Quelles Pratiques ?, Tanger, Maroc : ENCGT  

Membre(s) IRSIC impliqué(s) :
 
Résumé :

Le système d’information d’une organisation ne peut créer une synergie avec les acteurs décideurs de cette organisation que s’il est capable de créer cette synergie entre les connaissances propres de l’organisation (" Knowledge Management " ou " KM "), la capacité de décryptage des signaux et des changements opérés dans l’environnement où active cette organisation (par le biais d’un système d’Intelligence Economique ou " IE ") afin de prétendre à des décisions pertinentes au temps opportun (en usant des outils d’aide à la décision qu’est la " Business Intelligence " ou " BI ").

A première vue c’est une idée originale est simpliste mais en profondeur c’est un processus complexe. D’abord par rapport aux préalables exigés pour ce processus : un environnement favorable à une organisation apprenante. Ensuite, il y a d’autres processus complexes de production de connaissances managériales qui entrent en jeu. Cette transformation des connaissances obtenues à partir d’informations externes, devient une connaissance interne résultat d’un apprentissage et d’une appropriation.

Beaucoup de travaux sur la convergence et complémentarités du KM et IE ou KM et BI ont été effectués mais aucun n’a abordé explicitement, la synergie des trois domaines KM, IE et BI à l’exception de quelques rares essais, tel que celui de J. Liebowitz in " Strategic intelligence ".

L’IE et le KM sont deux activités qui permettent aux organisations d’être plus compétitives, par la surveillance d’une part de l’environnement externe et d’autre part par le suivi et la surveillance des changements internes qu’elles doivent opérer pour s’adapter. La décision ne peut être pertinente que si elle n’est pas prise dans un contexte d’une organisation intelligente où l’information tant interne (KM) qu’externe (IE) est disponible, récente, analysée et contextualisée. D’où l’intervention du système décisionnel BI et la synergie du triptyque : KM, IE et BI.


puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés