SFSIC

Flux RSS de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication

Consulter en ligne

0 | ... | 720 | 730 | 740 | 750 | 760 | 770 | 780 | 790 | 800 | 810


AAC - Document numérique et société
postmaster@sfsic.org (Administrateur), jeudi 5 juillet 2012

APPEL A COMMUNICATIONS

4e conférence internationale de Document numérique et Société Diversification et renouvellement des médiations

29-30 avril 2013, Zagreb, Croatie

Date limite de soumission des propositions : 31 juillet 2012

http://doc-soc.sciencesconf.org

Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages.

Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document.

La quatrième conférence qui se tiendra 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb (Croatie) se donne plus spécifiquement pour objectif d’examiner les évolutions en phase avec le développement sociotechnique du web habituellement défini selon trois couches :

-          le web1 en tant que portail : « read only » que l’on peut résumer au web d’accès aux documents ;

-          le web2 en tant que plate-forme participative : « read and write », qui hybride publication et conversation et qui interconnecte les internautes, que l’on nomme le web social ;

-          le web3 en tant qu’écosystème informationnel : « linked data », où les objets traitent et génèrent des données qu’ils communiquent. Les ressources concernées sont intra et extradocumentaires (documents et fragments documentaires, individus, entités, conversations, logiciels, etc.) ; il s’agit du web des objets documentaires communicants.

Cette conférence se focalisera sur la diversification de la fonction médiation qui consiste à mettre en relation des ressources et des usagers. De nouvelles facettes aux métiers (curation, animation de communautés) viennent renforcer le rôle éditorial dans la recherche et la communication des ressources, la construction et la présentation des collections, la mise à disposition des archives numériques.

Les défis sont nombreux : surcharge informationnelle, filtrage, architecture de l’information, maîtrise de l’information, structuration sémantique…

Il s’agira d’apporter des éclairages dans des contextes variés (entreprises, universités, institutions patrimoniales, secteurs des industries culturelles…) sur les transformations, les nouvelles donnes pour la médiation des documents, de l’information et plus largement des contenus. Quelles sont les valeurs ajoutées qui légitiment aujourd’hui cette médiation face à quel type de besoins ? Quels en sont les principaux agents ? Quels déplacements, intrications, négociations avec les autres types d’activités, avec les technologies ? ….

Notamment mais de façon non exhaustive sont attendues des propositions sur les thèmes suivants :

  • les interfaces entre documents et usagers et les services associés : les plates-formes collaboratives, réseaux sociaux, wikis thématiques, blogs commentés ; l’évolution des interfaces de recherche d’informations : formulaires, guichets, etc. ; la modélisation de l’interactivité dans la conception de services innovants d’accès à l’information ;
  • la production et mise en forme des contenus et les genres éditoriaux interactifs : la délinéarisation, la fragmentation et l’agrégation des contenus ; la scénarisation narrative de l’accès à l’information documentaire photographique et filmique ; les portails documentaires ;
  • les techniques de liaison, filtrage et analyse, les méthodes de traitement des données : fédération des ressources, services d’enrichissements, webmining, extraction de concepts et de taxonomies, génération d’ontologies ;
  • l’évaluation de l’information : autorité des sources, notoriété des sites, originalité des documents ;
  • les nouveaux besoins en formation nécessaires à l’information literacy...

Les propositions devront prendre en considération les dimensions liées à l’usager, notamment l’analyse des besoins dans les contextes étudiés, la qualité des services rendus, la valeur ajoutée particulière des médiations mises en œuvre… Elles peuvent prendre la forme d’études de cas, d’analyses critiques ou stratégiques, de mises en perspective historique, de recueils originaux de données, de modélisations, de conceptualisations théoriques.

Les articles sont attendus en français ou en anglais.

Public attendu

70-100 personnes

Enseignants-Chercheurs ; Professionnels du document et de l’information ; Etudiants.

Calendrier

  • 31 juillet 2012 : date limite de réception des propositions sous la forme d'un de 1-2 pages.
  • 31 août 2012: notification aux auteurs
  • 18 novembre 2012: date limite de réception des articles
  • 21 janvier 2013: notification aux auteurs
  • 24 février 2013: date limite de réception des versions définitives des articles

Processus de soumission

Les auteurs sont appelés à soumettre en ligne leurs propositions sous la forme d’un fichier .doc ou .rtf. ou .odt anonymisé (évaluation en double-aveugle) à partir de la plate-forme : http://doc-soc.sciencesconf.org

Dans leur version finale les articles ne doivent pas excéder 10-12 pages en utilisant la police Times 12.

Comme les précédentes éditions, les Actes rassemblant les textes des communications seront publiés aux Editions de l’ADBS et disponibles pour la conférence.

icon Doc soc VF (922.87 KB 2012-07-05 11:16:03)

icon Doc soc Engl (659.13 KB 2012-07-05 11:17:01)


Parution : Les Mondes virtuels Panorama et Perspectives
francois.gabriel@free.fr (ROUSSEL), lundi 2 juillet 2012

Parution

Les Mondes virtuels

Panorama et Perspectives

de François-Gabriel ROUSSEL

4e de couverture

Le livre

L'invention des mondes virtuels en 1996 est comparable à la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492. Il y a là de nouveaux espaces à explorer et à coloniser (sans massacre cette fois), une économie s'y développe, des liens humains s'y créent par avatars interposés, de nouvelles sociétés s'y organisent. Cet ouvrage propose un état des lieux original, utile à tous ceux qui veulent découvrir ou mieux connaître le phénomène des métavers qui passionnent des millions d'internautes aujourd'hui.


Parution : Les Mondes virtuels - Panorama et Perspectives
francois.gabriel@free.fr (ROUSSEL), lundi 2 juillet 2012

Les Mondes virtuels -

Panorama et Perspectives

de François-Gabriel ROUSSEL

Les Mondes virtuels - Panorama et Perspectives, coll. Questions contemporaines, série Questions de Communication, L'Harmattan, Paris, 2012.

L'invention des mondes virtuels en 1996 est comparable à la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb en 1492. Il y a là de nouveaux espaces à explorer et à coloniser (sans massacre cette fois), une économie s'y développe, des liens humains s'y créent par avatars interposés, de nouvelles sociétés s'y organisent. Cet ouvrage propose un état des lieux original, utile à tous ceux qui veulent découvrir ou mieux connaître le phénomène des métavers qui passionnent des millions d'internautes aujourd'hui.

 

Sortie de la 3e édition actualisée du livre Dans le Labyrinthe des Réalités - La Réalité du Réel, co-écrit avec Madeleine JELIAZKOVA, psychanalyste, coll. Ouverture philosophique, L'Harmattan, Paris, 2009, 3e éd. 2012.

 


4e conférence internationale de Document numérique et Société : Diversification et renouvellement des
jboustany@gmail.com (Joumana Boustany), jeudi 28 juin 2012

APPEL A COMMUNICATIONS

4e conférence internationale de Document numérique et Société 

Diversification et renouvellement des médiations

--

29-30 avril 2013, Zagreb, Croatie

--

Date limite de soumission des propositions : 31 juillet 2012

http://doc-soc.sciencesconf.org

Depuis 2006, la conférence « Document numérique et Société » s’est donnée pour mission d’apporter des éclairages sur les dimensions économiques et sociétales de la notion de « document numérique » à travers l’observation de la boucle reliant la production à la réception, de l’analyse de l’offre à celle des usages.

Après avoir favorisé en 2008 les observations et les retours des pratiques de terrain mais aussi les réflexions plus théoriques sur les concepts et les modèles qui continuent de renouveler l’étude du champ documentaire, la conférence de 2010 avait choisi d’approfondir la dimension politique du document.

La quatrième conférence qui se tiendra 29 et 30 avril 2013 à l’Université de Zagreb (Croatie) se donne plus spécifiquement pour objectif d’examiner les évolutions en phase avec le développement sociotechnique du web habituellement défini selon trois couches :

  • le web1 en tant que portail : « read only » que l’on peut résumer au web d’accès aux documents ;
  • le web2 en tant que plate-forme participative : « read and write », qui hybride publication et conversation et qui interconnecte les internautes, que l’on nomme le web social ;
  • le web3 en tant qu’écosystème informationnel : « linked data », où les objets traitent et génèrent des données qu’ils communiquent. Les ressources concernées sont intra et extradocumentaires (documents et fragments documentaires, individus, entités, conversations, logiciels, etc.) ; il s’agit du web des objets documentaires communicants.

Cette conférence se focalisera sur la diversification de la fonction médiation qui consiste à mettre en relation des ressources et des usagers. De nouvelles facettes aux métiers (curation, animation de communautés) viennent renforcer le rôle éditorial dans la recherche et la communication des ressources, la construction et la présentation des collections, la mise à disposition des archives numériques.

Les défis sont nombreux : surcharge informationnelle, filtrage, architecture de l’information, maîtrise de l’information, structuration sémantique…

Il s’agira d’apporter des éclairages dans des contextes variés (entreprises, universités, institutions patrimoniales, secteurs des industries culturelles…) sur les transformations, les nouvelles donnes pour la médiation des documents, de l’information et plus largement des contenus. Quelles sont les valeurs ajoutées qui légitiment aujourd’hui cette médiation face à quel type de besoins ? Quels en sont les principaux agents ? Quels déplacements, intrications, négociations avec les autres types d’activités, avec les technologies ? ….

Notamment mais de façon non exhaustive sont attendues des propositions sur les thèmes suivants :

  • les interfaces entre documents et usagers et les services associés : les plates-formes collaboratives, réseaux sociaux, wikis thématiques, blogs commentés ; l’évolution des interfaces de recherche d’informations : formulaires, guichets, etc. ; la modélisation de l’interactivité dans la conception de services innovants d’accès à l’information ;
  • la production et mise en forme des contenus et les genres éditoriaux interactifs : la délinéarisation, la fragmentation et l’agrégation des contenus ; la scénarisation narrative de l’accès à l’information documentaire photographique et filmique ; les portails documentaires ;
  • les techniques de liaison, filtrage et analyse, les méthodes de traitement des données : fédération des ressources, services d’enrichissements, webmining, extraction de concepts et de taxonomies, génération d’ontologies ;
  • l’évaluation de l’information : autorité des sources, notoriété des sites, originalité des documents ;
  • les nouveaux besoins en formation nécessaires à l’information literacy...

Les propositions devront prendre en considération les dimensions liées à l’usager, notamment l’analyse des besoins dans les contextes étudiés, la qualité des services rendus, la valeur ajoutée particulière des médiations mises en œuvre… Elles peuvent prendre la forme d’études de cas, d’analyses critiques ou stratégiques, de mises en perspective historique, de recueils originaux de données, de modélisations, de conceptualisations théoriques.

Les articles sont attendus en français ou en anglais.

Public attendu

70-100 personnes

Enseignants-Chercheurs ; Professionnels du document et de l’information ; Etudiants.

Calendrier

  • 31 juillet 2012 : date limite de réception des propositions sous la forme d'un de 1-2 pages.
  • 31 août 2012: notification aux auteurs
  • 18 novembre 2012: date limite de réception des articles
  • 21 janvier 2013: notification aux auteurs
  • 24 février 2013: date limite de réception des versions définitives des articles

Processus de soumission

Les auteurs sont appelés à soumettre en ligne leurs propositions sous la forme d’un fichier .doc ou .rtf. ou .odt anonymisé (évaluation en double-aveugle) à partir de la plate-forme : http://doc-soc.sciencesconf.org

Dans leur version finale les articles ne doivent pas excéder 10-12 pages en utilisant la police Times 12.

Comme les précédentes éditions, les Actes rassemblant les textes des communications seront publiés aux Editions de l’ADBS et disponibles pour la conférence. 

Comité scientifique  

  •  

Responsables 

Mihaela Banek Zorica (Zagreb University.)
Joumana Boustany (Université Paris Descartes)
Evelyne Broudoux (CNAM Paris)
Ghislaine Chartron (CNAM Paris)

  • Comité de lecture

Clément Arsenault (EBSI-Montreal)
Laurence Balicco (Grenoble 3 University)
Mihaela Banek Zorica (Zagreb University)
Mohamed Ben Romdhane (Manouba University, Tunisia)
Damir Boras (Zagreb Unviersity)
Joumana Boustany (Paris Descartes University)
Eric Boutin (Toulon University)
Evelyne Broudoux (Cnam, Paris)
Michael Buckland (Berkeley University)
Ghislaine Chartron (Cnam, Paris)
Stéphane Chaudiron (Lille 3 University)
David Douyère (Paris 13 University)
Benoit Epron (ENSSIB-France)
Yolande Estermann Wiskott (HEG-Documentation, Geneva)
Jenny Fry (Oxford Institute)
Gabriel Gallezot (Urfist, Nice)
Stefan Gradmann (Humboldt University, Berlin)
Parina Hassanaly (IEP Aix-en-Provence)
Seth van Hooland (Université Libre of Bruxelles)
Fidelia Ibekwe-SanJuan (Lyon 3 University)
Majid Ihadjadene (Paris 8 University)
Yves Jeanneret (Celsa-Paris)
Serap Kurbanoglu (Hacettepe University Turkey)
El Hassan Lemallem (ESI-Morroco)
Hervé Le Crosnier (Caen University)
Ruth Martinez (GFII-France)
Sabine Mas (EBSI, Montreal)
Jean-Max Noyer (Nice University)
Kresimir Pavlina (Zagreb University)
Sophie Pène (ENSCI-Paris)
Franck Rebillard (Paris 3 University)
Jean-Michel Salaün (ENS-Lyon)
Imad Saleh (Paris 8 University)
Sanja Seljan (Zagreb University)
Alexandre Serres (Urfist, Rennes)
Brigitte Simonnot (Lorraine University)
Sonja Spiranec (Zagreb University)
Claire Warwick (UCL, London)


Les TICs dans les pays des Suds : Perspectives sociohistoriques
benchenna@sic.univ-paris13.fr (Benchenna), vendredi 22 juin 2012

tic&société
Les TICs dans les pays des Suds : Perspectives sociohistoriques
Vol. 5, n°2-3 | 2e sem. 2011 / 1er sem. 2012
En ligne sur revues.org


Le numéro proposé, dans cette nouvelle livraison de la revue tic&société, a pour ambition d’amorcer de nouvelles perspectives sur les TICs dans les pays des Suds en sollicitant des contributions qui interrogent le passé des TICs dans les pays des Suds, sans tomber pour autant dans les pièges et les revers de l’évaluation a posteriori. Tournées résolument vers les études de problèmes empiriques, de telles perspectives permettent de relativiser les discours des promoteurs sur les rapports entre TICs et « développement » et d’éclairer, par la même occasion, sur le contexte, les stratégies et les finalités des acteurs en présence de projets d’intégration des TICs tombés dans l’oubli.

AAC - "THE MEDIUM IS THE MESSAGE " Son – Image – Geste : une interaction illusoire ?
david.douyere@gmail.com (Douyere), mardi 19 juin 2012

"THE MEDIUM IS THE MESSAGE "
Son – Image – Geste : une interaction illusoire ?

Arts plastiques, arts sonores, cinéma experimental, art numérique, audio-games.

Colloque International

Les 23, 24, 25 mai 2013 au Château de Plaisir

organisé par le laboratoire "Milieux, Médias, Médiations" (I3M), Université du Sud Toulon-Var

en coopération avec :

  • l’Institut "Arts, Créations, Théories, Esthétiques" (UMR8218) du CNRS, Paris
  • l’Institut "Arts Cultures et Technologie", Université de Montréal
  • l’Institut de Musicologie de l’Université de New York
  • (The Departement of Music at New York University)
  • l’Observatoire Musical Français (OMF - équipe d’accueil EA 206)
  • Université Paris-Sorbonne
  • le Conservatoire à rayonnement communal
  • de musique, de danse et d’art dramatique de la ville de Plaisir

icon The medium is the message - Son – Image – Geste : une interaction illusoire ? (Télécharger l'appel)

Argument du colloque

Le colloque proposé s’inscrit dans la continuité des manifestations organisées en 2011 par la ville de Plaisir et consacrées à diverses formes d’expressions artistiques fondées sur les échanges entre le sonore et le visuel. Nous voudrions cette année à la fois prolonger la problématique dans son développement actuel lié aux arts numériques et l’élargir en abordant aussi bien la question de la dialectique entre pensée musicale et pensée visuelle que celle de l'utilisation de ces approches dans l’enseignement de la musique.

Si la technologie est toujours allée de pair avec l’histoire de la musique, celle-ci s’est imposée depuis la seconde partie du vingtième siècle comme centrale en transformant radicalement notre appréhension du  son et de ses rapports aux composants visuels et au geste. Et ceci, sur de multiples aspects : apparition d’une nouvelle lutherie qui favorise de nouvelles esthétiques (musique concrète, électronique, spectrale, granulaire…), évolution de la représentation du sonore et du musical (partitions interactives…) qui favorise des pensées compositionnelles novatrices, rapprochement avec les autres pratiques artistiques (image, danse, théâtre, installation, environnement…) dans une optique d’intermédiation et de polyexpressivité ou encore transformation de la réception du sonore vers des situations médiatisées et individualisées (radio, disque, internet, baladeur…).

Cette rapide synthèse des transformations de notre rapport au son induites par la technologie montre que celle-ci se présente comme un milieu complexe produisant de nouveaux paradigmes en continuelles transformations. McLuhan (auquel nous rendons hommage dans notre titre) dans les années soixante a bien décrit les media comme des extensions des sens qui se rééquilibrent les uns les autres dans une écologie globale.  Ces médias transforment d’autant plus nos rapports au monde que les effets sur l’individu sont induits d’abord par les paradigmes technologiques qu’ils imposent, mais aussi par les contenus vehiculés (le médium est le message et les messages sont un massage). Cette approche est prolongée aujourd’hui par de nombreux auteurs comme :  Delalande, Tiffon, Cran, Sell, Volk.

Il s’agira pour nous d’interroger les influences et les rapprochements entre les pensées sonore et visuelle, tant dans une approche historique (rapports peinture/musique, langage de l’image et du son dans le cinéma) que dans la convergence actuelle des différentes pratiques artistiques dans le numérique, tout en mettant en avant l’impact de ses nouvelles pratiques sur l’enseignement musical.
Un langage multi-modal est-il vraiment en train de se constituer ? Si oui dans quelles conditions ? Quel sera l’apport de ces nouveaux outils dans l’enseignement artistique (musical, mais aussi graphique ou chorégraphique) ?

Des approches diverses, tant historiques, esthétiques et médiologiques que technologiques ou pédagogiques, seront les bienvenues.

 

 

Trois axes thématiques seront travaillés, correspondant chacun à une journée du colloque :

1- L‘interaction entre la pensée du sonore et la pensée du visuel  :

-    La question des universaux, des corrrespondances entre les arts, de la synesthésie, de la traduction...
-    La question de la représentation du sonore et des structures musicales : partitions graphiques et conceptuelles, visualisation du son...
-    Evolution et définitions des pratiques :  Intermédia, multimédia, hypermédia, mixedmédia , polyexpressivité...
-    Apports de la psychologie de la perception
-    Films et leurs effets des empreintes visuelles de la musique


2- L’émergence d’un langage multi-modal dans le numérique :

-    Art numérique
-    Multi-modalités et langages a-média
-    Rapports geste/image/son
-    Interactivité et générativité
-    Traitements temps-réel
-    Nouvelles organologies du sonore et nouveaux gestes musicaux
-    Interfaces a-musicologiques


3- Les enjeux pédagogiques des technologies numériques dans l’enseignement artistique :

-    L’emploi des médias dans la formation de l’imagination sonore, visuelle et musicale des enfants et des adolescents
-    Les méthodes d‘utilisation des médias interactif dans les modalités de la perception et l’acquisition du savoir musical (paysages et texture sonores, rapports de structurations musicales  et sociales...)
-    Le répertoire musical dans les programme des conservatoires
-    L’intégration de la  langue maternelle musicale dans l’enseignement artistique
Soumission des propositions

Les propositions des communications et des articles définitifs peuvent être soumis en français ou en anglais et sont à envoyer aux deux membres du comité d’organisation :
Lenka Stransky - stranska.lenka@orange.fr
Hervé Zénouda - zenouda@univ-tln.fr

Propositions de communications :
entre 3000 et 6000 signes  maximum (espaces compris) précisant le thème dans lequel la communication s’inscrit. Ce résumé inclura une présentation du contexte, de la problématique théorique et de la démarche méthodologique ainsi que  les informations suivantes :
- trois mots clés
- nom et prénom des auteurs
- statut et institution
- adresse électronique

Articles définifs :
entre 30 000 et 60 000 signes maximum (espaces compris). L’article sera accompagné des informations suivantes :
- trois mots clés
- nom et prénom des auteurs
- statut et institution
- adresse électronique




Evaluation des propositions

Les propositions de communications et des articles définitifs seront soumis à une sélection en double aveugle.

Les articles dans leurs versions définitives feront l’objet d’une publication collective.

Les articles non sélectionnés pour la deuxième phase de publication seront publiés dans des actes de colloques en version numérique.




Dates importantes

Réception des propositions :
15 octobre 2012
Acceptation des propositions :
15 décembre 2012

Journées de colloque : 23, 24, 25 mai 2013

Date de rendu de l’article définitif pour publication :
15 septembre 2013
Date d’acceptation de l’article pour publication :
15 novembre 2013

 


Comité scientifique

Michael Beckerman
Professeur, New York University

Philippe Bootz
Maître de conférences, Université Paris 8

Jean-Yves Bosseur
Directeur de recherche, CNRS

Nicole Brenez
Maître de conférences, Université Sorbonne Nouvelle -  Paris 3

Pierre-Albert Castanet
Professeur, Université de Rouen

Pierre Couprie
Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne

Sylvie Douche
Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne

Franck Dufour
Maître de conférences, University of Dallas

Michel Durampart
Professeur, Université du Sud Toulon-Var

Andrew Hugil
Professeur, De Montfort University, Leicester, UK

Jean Piché
Professeur, Université de Montréal

Danielle Pistone
Professeur, Université Paris-Sorbonne

Nicolas Pélissier
Professeur, Université de Nice

Paul Rasse
Professeur, Université de Nice

Franck Renucci
Maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var

Lenka Stransky
Chercheuse associée, Université Paris-Sorbonne

Vincent Tiffon
Professeur,  Université de Lille 3

Hervé Zénouda
Maître de conférences, Université du Sud Toulon-Var




Comité d’organisation

Lenka Stransky
Conservatoire à rayonnement communal de la ville de Plaisir

Hervé Zénouda
Université du Sud Toulon-Var

 


Offre de financement de thèse HaDePaS
agnesdarripe@hotmail.com (agnesd), mercredi 13 juin 2012

Un poste d’assistant(e)-doctorant(e) à temps plein est à pourvoir au sein de l’Unité de Recherche HaDePaS (Handicaps, Dépendance et Participation Sociale), équipe pluridisciplinaire en SHS attachée à l’Université Catholique de Lille. Ce poste concerne le financement pour 3 ans d’une thèse dont le projet porte sur les aspects de contexte ci-dessous.
Ses détails et sa définition plus avancée seront discutés avec les candidats lors des auditions de recrutement.
Il est à noter que cette thèse devra impérativement être réalisée dans le cadre d’une codirection entre l’un des enseignants-chercheurs de l’Unité et le directeur/la directrice de la thèse dans l’école doctorale de rattachement du/de la doctorant(e).

Contexte

Le projet de thèse s’inscrit dans le contexte d’accompagnement de la dynamique sociale liée à l’implantation d’un Living Lab sur le site Humanicité, un nouveau quartier lillois d’une superficie de 130 hectares. L’un des enjeux de ce quartier est de permettre aux personnes en situation de handicap et/ou de vulnérabilité d’y vivre l’inclusion dans des échanges les plus propices avec les autres habitants. La démarche Living Lab, quant à elle, se pense comme un espace d’innovation et d’émergence de connaissances, de produits et services inédits via un processus dynamique. Un Living Lab a pour particularité d’impliquer les usagers dès les prémisses de chaque projet et tout au long de ceux-ci. L’approche « experte » de la science ou la technique est partiellement renégociée, les modèles économiques de développement sont transformés, une certaine course à l’objectivité perd aussi du terrain au profit de la subjectivité des participants. Les « Ateliers d’Humanicité », structure d’innovation qui s’implantera sur ce quartier, disposeront notamment d’un centre de co-design et différents espaces susceptibles d’être investis par la démarche de Living Lab.
Le projet de thèse proposé s’inscrira dans cette démarche, dans la perspective d’une « recherche-action ». Il sera demandé au doctorant de mettre en place, en concertation avec les usagers du quartier et en faisant appel à des chercheurs issus d’autres disciplines, un dispositif visant à permettre aux usagers du quartier une accessibilité optimale à la
participation et au lien social. Sans exclusive, les TIC seront une ressource de choix pour ce faire. Dans cette perspective, la thèse pourra par exemple prendre pour objectif l’examen des deux questions suivantes :
· Les TIC peuvent-elles devenir de véritables objets communicationnels, entendus comme « des objets techniques ou dispositifs qui suscitent les interactions entre les personnes ou dans les collectifs d’usagers en ligne » (Proulx, 2006, p. B1) ?

- Comment les TIC peuvent-elles être vectrices de lien social et de participation sociale dans ce quartier « mixte » en devenir, vectrices de l’accessibilité sociale du quartier ?

Missions

Le/la doctorant/e sera amené/e à travailler au sein de l’Institut Catholique de Lille, comme membre de l’équipe HaDePaS (Handicaps, Dépendance et Participation Sociale). Il sera attendu une présence quotidienne à Lille, au vu de l’importante implication sur le terrain demandée par le projet et de la nécessité de se constituer un réseau local étoffé. Les conditions matérielles et logistiques liées à l’environnement de réalisation de la thèse sont comprises dans le financement prévu.
Pour mener à bien sa mission, le/la doctorant/e devra remplir, en lien étroit et avec le soutien des membres de l’équipe HaDePaS qui l’accueillera, les tâches suivantes :
· Participation à l’élaboration d’une base bibliographique collective
· Rencontres fréquentes avec les usagers du quartier pour élaborer en commun le processus de recherche et mise en place de sessions de co-élaboration
· Participation à la mise en place et à la réalisation de questionnaires, d’observations participantes, d’entretiens, de dispositifs de construction collective des connaissances…
· Travail d’analyse des résultats obtenus sur le terrain et participation à la rédaction de rapports de recherche
· Participation à l’organisation de colloques scientifiques
· Rédaction d’articles scientifiques
· Enseignements

Profil

Dès à présent, peuvent candidater les personnes titulaires d’un master recherche (ou équivalent) assorti d’une formation en sciences de l’information et de la communication, en sciences sociales ou en psychologie (dominantes : psychologie sociale ; psychologie écologique ; psychologie communautaire). Ils/elles devront avoir une expérience de la réalisation de travail de terrain avec des méthodologies qualitatives (entretiens, observation participante, focus group…). Seront des atouts une familiarisation avec la littérature sur les
Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, les approches interactionnistes et celles de la nouvelle communication (Winkin, 1981), la sociologie des techniques ou la sociologie urbaine. Ils/elles devront, en outre, avoir une maîtrise suffisante de l’anglais parlé et écrit ; faire preuve d’ouverture aux modalités de travail pluridisciplinaire.

Dossier à fournir

En vue d’une audition préliminaire (seuls seront auditionnés les candidats dont le dossier aura été retenu), merci de joindre à l’acte de candidature, pour le 15 septembre au plus tard, les éléments suivants:
· CV universitaire
· Copies des diplômes de Licence et Master
· Exemplaire du mémoire de Master 2 (version électronique seulement)
· Résumé du mémoire de Master 2, sur 5 pages maximum (14, 12pts, interligne simple)
· 1 lettre de recommandation rédigée par une personne au choix du candidat (préciser ses fonctions/qualifications)
· Un courrier du candidat indiquant sa façon d’envisager ce poste, en lien avec les présents profil et missions
· Copie d’une pièce d’identité
· Toute(s) pièce(s) jugée par lui utile(s) et pertinente(s) pour permettre l’évaluation la plus complète possible du dossier de candidature
Sauf mention contraire, le tout devra être adressé à la fois
- en version électronique : cedric.routier@icl-lille.fr
- et en version papier :
Unité HaDePaS – Cédric ROUTIER
60, boulevard Vauban
59016 LILLE Cedex – France
Pour tous renseignements, joindre :
cedric.routier@icl-lille.fr - (+33 à l’international) 03-20-13-41-19

 


Offre d'emploi: lecteur/lectrice - université de Fribourg
admin@sfsic.org (Administrateur), lundi 11 juin 2012

La Chaire des Sciences de la Communication et des Médias

cherche un/e lecteur/lectrice (taux d’activité 50%)

 

Entrée en fonction : 1er septembre 2012 ou date à convenir.

Langue maternelle : français (une compréhension des langues allemande et anglaise est souhaitée).

Diplôme : Doctorat, ou Master et expérience professionnelle dans les domaines requis.

Compétences : Sciences de la Communication et des Médias, en particulier dans les domaines des nouveaux médias et des nouveaux usages ainsi que de la communication des organisations ; une expérience avérée dans ces domaines est nécessaire. Le/la candidat(e) devra avoir eu une pratique de l’enseignement dans le domaine des sciences de la communication et des médias, notamment pour ce qui concerne la communication écrite et orale ainsi que les usages des nouveaux médias. En outre, le/la candidat(e) devra avoir prouvé un intérêt pour l’activité de recherche.

 

Description du poste :

Le/la titulaire du poste assurera des enseignements (6 heures par semaine) dans les branches francophones de Bachelor en sciences de la communication et des médias et éventuellement dans le Master in « Business Communication » ; les cours seront donnés en français. Le/la titulaire du poste sera responsable de l’encadrement des étudiants et assumera des tâches d’organisation. Il/elle devra participer activement à toutes les activités du Département des Sciences de la Communication et des Médias (partie francophone), notamment dans les domaines de la recherche appliquée.

 

Lieu de travail : Université de Fribourg.

Date limite des candidatures : 16 juillet 2012.

Les dossiers de candidature avec les documents habituels (lettre de motivation, curriculum vitae, attestations de diplômes et d’emplois, éventuellement publications) sont à adresser par courriel à :

Professeure Dr. Dominique Bourgeois,

Titulaire de la Chaire des Sciences de la Communication et des Médias/Journalisme

dominique.bourgeois@unifr.ch

 

Les informations sont disponibles sur le site Internet : www.unifr.ch/mediacom


AG et CA 2012 : Christian LE MOENNE Nouveau Président de la Sfsic
admin@sfsic.org (Administrateur), samedi 9 juin 2012

Mercredi 30 Mai 2012 : élections 2012 du CA de la Sfsic

Notre association peut compter de 12 à 20 sièges au sein de son CA.
"Le Conseil d'Administration est composé de 12 à 20 membres. (...) Les membres du Conseil d'Administration sont élus pour quatre ans par l'Assemblée Générale, et ne sont rééligibles immédiatement qu'une seule fois. L'élection du Conseil d'Administration se fait par moitié tous les deux ans, au scrutin uninominal à un tour.
Tous les membres adhérents à jour de leur cotisation avant l'ouverture de l'Assemblée Générale sont éligibles."
(Extrait des Statuts de l'association)

=> 28 membres se sont portés candidats dans les délais impartis, pour 11 sièges à pourvoir.

Les nouveaux élus sont (par ordre alphabétique) :
- Philippe BONFILS
- Bruno CHAUDET
- Laurent COLLET
- Elizabeth GARDERE
- Christian LE MOENNE
- Elise MAAS
- Cyril MASSELOT
- Daniel RAICHVARG
- Paul RASSE
- Hélène ROMEYER
- Béatrice VACHER

Vendredi 01 Juin 2012 : Réunion du nouveau CA, Elections du Président de la Sfsic

Le CA a commencé par entendre les candidats aux postes de Président-e, Trésorier-ère, Secrétaire Général-e.
Christian LE MOENNE de l'Université de Rennes 2 et Daniel RAICHVARG de l'Université de Bourgogne se sont portés candidats au poste de Président.
Après les avoir entendus, et interrogés, le CA a élu Christian LE MOENNE comme nouveau président de la Sfsic, à 11 voix contre 9 pour Daniel RAICHVARG.
Le CA a décidé de procéder aux élections aux postes de Trésorie-ère et de Secrétaire Général-e lors de son prochain CA.
Hélène ROMEYER accepte provisoirement d'assurer la continuité comme Trésorière.
Enfin, à l'unanimité, le CA a élu Alain KIYINDOU Président d'honneur de la Sfsic.
Un prochain CA a été fixé au 09 Juillet 2012.

Bienvenue aux nouveaux élus, et merci à tous pour votre massive participation à ce moment important dans la vie démocratique de notre association !
Félicitations à Christian LE MOENNE, Alain KIYINDOU, et un grand merci à Hélène ROMEYER !


Parution - Accès à l'information en ligne
admin@sfsic.org (Administrateur), lundi 4 juin 2012

L’accès à l’information en ligne. Moteurs dispositifs et médiations
Brigitte Simonnot

Hermes – Lavoisier (collection Systèmes d’information et organisation documentaires, dirigée par Stéphane Chaudiron)

ISBN : 978-2-7462- 3829-9 – Format : 15,5 x 23,5 – 254 p.

L’accès à l’information a toujours nécessité des médiations. Avec le numérique et l’internet, certaines sont devenues invisibles, d’autres se transforment et de nouvelles émergent. Le développement des moteurs commerciaux implique une banalisation des pratiques de recherche en ligne.
Cet ouvrage analyse l’évolution des recherches scientifiques sur l’accès à l’information et les dispositifs associés. En se focalisant sur le fonctionnement des moteurs de recherche commerciaux, il attire l’attention sur un aspect souvent oublié : la dimension médiatique de ces dispositifs. L’accès à l’information en ligne appelle à un changement de paradigme pour mettre l’agir informationnel et les socialités associées au coeur des réflexions.

Brigitte Simonnot est professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lorraine
et membre du Centre de recherche sur les médiations.

Sommaire :

Introduction

Chapitre 1. L’information, un concept évolutif

Chapitre 2. Des systèmes de recherche d’information aux dispositifs d’accès à l’information

Chapitre 3. Les moteurs de recherche web

Chapitre 4. L’activité de recherche d’information

Chapitre 5. Le contexte en recherche d’information

Chapitre 6. La dimension médiatique des moteurs de recherche commerciaux

Chapitre 7. Rationalité des pratiques et appropriation

Chapitre 8. Médiations informationnelles

Chapitre 9. Changements de paradigme

Bibliographie
Index

icon Acces à l'information en ligne (292.76 KB 2012-06-04 16:27:15)


0 | ... | 720 | 730 | 740 | 750 | 760 | 770 | 780 | 790 | 800 | 810

puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés