SFSIC-Infos du 04 Janvier 2014 - Emploi, Evénements, Publications
Mis à jour le 16 janvier 2014
logo imprimer

Emploi - Post-doctorat

Appel à candidature pour un contrat de recherche de type

« post-doctorat »

(équivalent temps plein sur 18 mois renouvelable avec période d’essai de 6 mois)

Contexte
Le programme « Laboratoires communs » de l’ANR invite à la création de partenariats entre PME et laboratoires de recherche publics. Le LabCom « RiMec » associe le laboratoire LLA-CRÉATIS (EA 4152) et la PME Europa Organisation, un des leaders nationaux de l’organisation de congrès. L’objectif est d’innover dans le domaine du congrès. Pour ce faire, le projet est de déconstruire les éléments des dispositifs actuels du congrès en l’appréhendant comme un média. Afin de mieux atteindre les objectifs fixés, ces éléments seront dans un second temps réagencés afin de créer de nouveaux dispositifs intermédiatiques. Ces derniers doivent repenser les notions de savoirs et d’appropriation des connaissances en meilleure adéquation avec les usages actuels, notamment l’accessibilité et la disponibilité des connaissances.

Missions et activités du post doctorant
Le post-doctorant, co-encadré par le Laboratoire LLA-CRÉATIS et Europa Organisation, participera aux missions de recherche suivantes :
- Dans les six premiers mois :
o Élaboration d’un lexique commun au LabCom
o Participation à l’équipe de travail mise en place autour d’une plateforme de formation en ligne :
. État de l’art sur les formes d’éducation sur le web
. Participation active à la conception de prototypes de cours en ligne
. Évaluation et développement de la plateforme
. Questionnement des connexions entre la plateforme et le média congrès
. Proposition de dispositifs d’éducation sur le web adaptés aux médecins
- Pour les douze mois suivants : Déconstruction du dispositif congrès
. Identifier les éléments constitutifs des dispositifs du congrès (par observation, entretiens semi-directifs, recherches documentaires en anglais et en français…)
. Analyser des outils et usages actuels
. Identifier des forces et faiblesses des dispositifs existants dont la plateforme numérique de formation professionnelle des médecins
. Analyser le rapport aux savoirs, l’historique, les communications à l’oeuvre…

Pour conduire à bien son activité post-doctorale, le docteur devra être en capacité de :
- s’intégrer dans un processus de recherche appliquée
- avoir une bonne connaissance des médias numériques (mooc, webdocs, etc.)
- travailler en français et en anglais
- travailler dans des équipes pluri-disciplinaires

Profil recherché pour le post-doctorant :
- Diplômé d’un Doctorat ou PhD en Sciences de l’Information et de la Communication, ou autres disciplines des SHS (sociologie, sciences de l’éducation, etc.)
- Anglais obligatoire

Durée et conditions salariales :
- Période d’essai de 6 mois
- Temps plein
- 18 mois renouvelables
- 28 k€ / an (brut)

Documents à fournir pour les candidats :
- CV
- Lettre de motivation
- Résumé de la thèse
- Rapport de thèse
- Coordonnées de deux référents (directeur de thèse, employeur précédent, etc.)
Ce dossier est à envoyer par courrier électronique en .pdf conjointement à :
Monique Martinez : martinez@univ-tlse2.fr
Laurent Morillon : laurent.morillon@iut-tlse3.fr
Date limite de candidature : 31 janvier 2014.
Le démarrage de ce contrat est souhaité au plus tôt.


Séminaire - Webjournalisme

Laboratoire Communication et Politique - Séminaire 

INNOVATIONS ET MUTATIONS DU WEBJOURNALISME

Mardi 14 janvier 2014, 9h30-13h

Qu’est-ce le web fait au journalisme traditionnel ? Une première piste est à chercher dans le récent Guide du Datajournalisme, publié chez Eyrolles l’an dernier et disponible en ligne ( http://goo.gl/8OQtuC) : l’ouvrage décrit une activité – le journalisme de données – tournée vers l’exploitation de la puissance de calcul des ordinateurs contemporains et la lecture sur écran.

L’utilisation de données informatisées peut intervenir à chaque étape du processus journalistique. Lorsque les rédacteurs utilisent un programme pour automatiser la collecte et le recoupement d’informations, comme l’a fait en 2009 The Telegraph avec les notes de frais de députes britanniques, mais aussi pour simplifier une histoire complexe, en mettant en scène les données sous une forme ludique.

Plus généralement, Internet bouleverse le modèle traditionnel de la presse puisque les Français sont de plus en plus nombreux à s’y informer pour tout ce qui touche aux grands enjeux de société. Le sondage CSA-Orange-Terrafemina réalisé au cours de la dernière campagne présidentielle confirmait certes la télévision dans son rôle de premier vecteur d’information politique. Internet y arrivait pourtant en deuxième position, devant la radio et la presse.

Précisons que ces chiffres ne nous parlent que des goûts du public : ils ne nous disent rien de transformations touchant à la pratique même du journalisme. Qu’en est-il de la coproduction collaborative d’information entre les journalistes et les lecteurs ? Dans quelle mesure certains sites d’information en ligne à l’audience relativement confidentielle se retrouvent par ailleurs à produire de l’information pour l’ensemble des médias ? En quoi la pratique d’information actualisée en temps réel accentue-t-elle la tendance à la « circulation circulaire de l’information » critiquée en son temps par Pierre Bourdieu ? Qu’est-ce que la persistance d’informations parfois démenties, mais toujours disponibles sur l’Internet qui n’oublie rien, va pouvoir occasionner comme problèmes déontologiques ?

Au cours des deux parties de notre séminaire, nous discuterons de ces innovations et mutations que le webjournalisme fait au métier d’informer :

Le datajournalisme : définitions et enjeux d’une pratique

 Avec Marie Coussin, ex-membre de la rédaction d’owni, Marie Coussin est datajournaliste chez Askmedia et Alexandre Léchenet, ex-membre de la rédaction d’Owni et de La Netscouade, Alexandre Léchenet est datajournaliste au Monde.fr. Ils sont tous deux co-auteurs du Guide du datajournalisme (Eyrolles, 2013).

 Pratiques journalistiques et réseaux socio-numériques

 Avec Nathalie Pignard Cheynel, Maître de conférences à l’université de Lorraine, Membre du CREM.

La séance sera animée par Aurélie Aubert (CEMTI et LCP) et Gaël Villeneuve (LCP). Pour l’occasion, le séminaire inaugurera les nouveaux locaux du laboratoire Communication et Politique à l’IPJ :

Institut Pratique du Journalisme (salle de séminaire)

24 rue Saint-Georges

75009 Paris

M°Notre Dame de Lorette (l.12), Le Peletier (l.7).

Entrée libre sans réservation.


Colloque - Revue Réseaux 30 ans

Colloque pour les 30 ans de la revue Réseaux
8, 9 & 10 janvier 2014
Institut National d’Histoire de l’Art
(INHA)
2 rue Vivienne - 75002 PARIS

> Programme :  Programme Colloque revue Réseaux 30 ans (332.99 KB 2013-12-17 15:01:02)

Trente ans déjà !
Une très riche expérience dont il importe de prendre la mesure pour mieux fixer notre ligne éditoriale d’aujourd’hui. Dans un monde où les technologies d’information et de communication étaient en perpétuel mouvement, où la recherche en sciences sociales était en pleine croissance, Réseaux a souhaité construire un projet regroupant les chercheurs intéressés aussi bien par la communication ordinaire ou les médias que par l’entreprise et ses outils de gestion, mais aussi par les nouveaux outils techniques et leurs usages. Tout ceci dans une approche pluridisciplinaire, associant autour d’un noyau de sociologues, des chercheurs d’autres disciplines : sciences politiques, économie, gestion, STS, histoire, sciences de l’information et de la communication.
Une exploration des objets traités et des approches abordées dans Réseaux nous semble, ainsi, stimulante. D’où ces questions : Comment la revue a-t-elle pensé les objets techniques en société ? Quels sont les domaines qui ont été étudiés par Réseaux ? Quelles approches ont été retenues, voire privilégiées ? Quelles sont celles qui ont été négligées ? Quel rôle la revue a-t-elle joué dans la structuration de cet espace de recherche ?


Séminaire - Pratiques créatives

Séminaire « Pratiques créatives sur internet »
Année 2013-2014

> Les séminaires ont lieu les Lundi suivants de 14h30 à 17h.
Laboratoire communication et politique (L.C.P.)
Maison de la communication
20 Rue Berbier-du-Mets
75013 PARIS

Lundi 18 Novembre : « Internet : licence de détourner » André Gunthert, EHESS/LHIVIC.

Lundi 9 Décembre : « Happy ends, héros et héroïnes : quand le lectorat refait le roman » Magali Bigey, Université de Franche Comté, ELLIAD/LCP.CNRS.

Lundi 20 Janvier : « La participation et la création comme modalité de construction identitaire dans la culture geek » David Peyron, Université de Nanterre Paris-La Défense, HAR.

Lundi 10 Février : dialogue avec Thomas Cadene, artiste, autour des LAG, bande dessinée numérique et collective ; « Émergence de la B.D dessinée numérique de création » Julien Falgas , Université de Metz, CREM.

Lundi 31 Mars : « Le net art : une médiation précoce du web comme objet patrimonial » Camille Paloques-Berges , HESAM, HASTEC/DICEN.

Lundi 2 Juin : Jeff Balek, écrivain, scénariste : « Yumington :storyverse transmedia narratif. Bilan et perspectives ».

Contacts :Brigitte Chapelain brichap@club-internet.fr, Aurélie Aubert aurel.aubert@gmail.com


Parution - Médias et territoires

Parution Presses Universitaires du Septentrion 

 Médias et Territoires : l’espace public entre communication et imaginaire territorial

 Jacques Noyer, Bruno Raoul, Isabelle Pailliart (dir.)

En montrant comment les médias contribuent à la production d’ « imaginaires territoriaux », cet ouvrage explore la manière dont les discours médiatiques façonnent, explicitement ou implicitement, des représentations spatiales et entretiennent des rapports (pragmatiques, affectifs, historiques, fantasmés…) aux lieux dont ils parlent, jouant ainsi un rôle de médiation essentiel. Il envisage, par ailleurs, la part tenue par les politiques et stratégies des collectivités territoriales relatives à l’espace public local, dans la structuration de ces imaginaires.
Ces questions sont traitées, ici, sous l’angle des permanences et des diverses formes de continuités que les pages du journal, les émissions de télévision, les rubriques des sites proposent – à travers textes, photographies, vidéos… – des lieux représentés. Elles sont également abordées à partir des mutations importantes que des modèles informationnels émergents, liés à la montée en puissance des « nouveaux médias » et aux nouvelles pratiques culturelles/médiatiques des individus ou de certains collectifs, impulsent en matière de mise en visibilité et de valorisation territoriales.
Il s’agit, par ailleurs, d’envisager la question de la gestion, par les institutions locales, de ces productions symboliques que sont les identités territoriales, dans un contexte où les formes de l’engagement public et les logiques de communication institutionnelle sont, elles-mêmes, en constante mutation.  
Cet ouvrage s’adresse aux chercheurs et étudiants en sciences de l’information et de la communication, en sciences politiques et en géographie mais aussi en histoire, en sociologie et en anthropologie.

Table des matières :

Introduction générale (Jacques Noyer, Bruno Raoul)

Partie 1 : Espace public, média, territoire : l’hybridité du politique et du territorial

Simon Gadras, Isabelle Pailliart : Les territoires et les médias dans la construction de l’espace public

Benoît Berthou : Images de territoires et territoire en image : « Angoulême, capitale de la BD »

Bruno Raoul : L’espace public (local) aux prises avec la « puissance instituante » de la territorialité. Une approche communicationnelle de journaux de quartier à Roubaix

Partie 2 : Collectivités et institutions en mutation : l’« identité territoriale » à l’épreuve de la médiatisation

Christelle Fourrier : Publics multiples et communication des collectivités locales : quand l’image de marque se dissipe

Hélène Cardy : Les palmarès des collectivités territoriales et leur médiatisation : quels enjeux pour l’attractivité des territoires (image, identité, compétitivité) ?

Dominique Pagès : Passages de l’image : d’Extramuros aux Cahiers de la Métropole, l’improbable figure de l’habitant métropolitain ?

Jacques Noyer : Roubaix à l’écran : images et imaginaires d’une ville

Partie 3 : Nouvelles figures formelles de la territorialité

Franck Bousquet, Nikos Smyrnaios : L’information en ligne et son territoire : positionnement comparé entre un pure player départemental et un quotidien régional

Jean-Michel Rampon : Gotham Gazette en ses communautés new yorkaises. Une information en ligne entre citoyenneté et citadinité

Anne Piponnier, Pierre Champollion : L’imagier territorial dans les espaces numériques publics de l’administration de l’éducation déconcentrée : entre inscription et effacement

Gersende Blanchard : L’usage de son blog par un comité de quartier roubaisien : un exemple de la manifestation de la production de territoires (enchevêtrés)

Postface : Les sens de l’orientation (Isabelle Pailliart)

288 pages
Prix : 24 euros
ISBN : 978-2-7574-0594-9- 1456
http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100246890


Parution - ESSACHESS Vol 6

Parution volume 6, n°2(12) / 2013 ESSACHESS - Journal for Communication Studies : dossier « Secret, publicité, recherche en sciences sociales »

Le dossier de ce nouveau numéro est consacré au thème « Secret, publicité, recherche en sciences sociales ».

Coordination : Olivier CHANTRAINE, GERIICO, Université Charles-de-Gaulle Lille 3 et

Patrice de la BROISE, GERIICO, Université Charles-de-Gaulle Lille 3, FRANCE

Contributions :

Eric AGBESSI, Oana BALUTA, Guadalupe BARÚA, Valérie BILLAUDEAU, Sophie BOULAY, Franck BULINGE, Fernando CANET, Patrick CHASKIEL, Emilie DA LAGE, Lise DEMAILLY, Stéphane DUFOUR, Richard GAILLARD, Marcienne MARTIN, Sandra MARTORELL, André PETITAT, Anne PIPONNIER, Hélène PROST, Joachim SCHÖPFEL, Alejandra SIFFREDI, Agnieszka SMOLCZEWSKA TONA

La revue ESSACHESS - Journal for Communication Studies, répertoriée dans les bases de données internationales ProQuest CSA, EBSCO Publishing, Index Copernicus, DOAJ, Ulrich’s, Gale, J-Gate, CEEOL, SSRN, Genamics Journal Seek, DRJI, MLA Directory of Periodicals, GESIS Leibniz Institute for Social Sciences (SSOAR) et classée par l’Aeres, est disponible en version papier (ISSN 2066-5083) et en version électronique (eISSN 1775-352X).

La version en ligne de ce dossier est accessible à l’adresse 

 http://www.essachess.com/index.php/jcs/issue/current


Parution - Communication et débat public

Communication et débat public : les réseaux numériques au service de la démocratie ?

Coordonné par Béatrice Vacher, Christian Le Moënne, Alain Kiyindou

 Communication et débat public (393.88 KB 2013-12-18 10:58:33)

 Communication et débat public - sommaire (20.18 KB 2013-12-18 11:00:59)

ISBN : 9782343019888

> 49 ۥ554 pages

Une des caractéristiques de la société actuelle est l’accélération de la vitesse de déplacement des individus, de la fréquence des transactions et des échanges qui semble provoquer un raccourcissement du temps. On aurait pu croire que le développement des technologies numériques, en accentuant les possibilités d’interactions et de connexions, limiteraient les rencontres physiques, pour une « société de l’information » de plus en plus virtuelle et dématérialisée. Or, le constat est tout autre : l’immatériel ne se substitue pas au matériel, la rencontre physique est toujours de mise. Ainsi, l’augmentation exponentielle des échanges de données, que l’on n’aurait jamais imaginée il y a quelques années, se cumule avec les modalités antérieures d’expression et d’action dans l’espace public. Ces changements ont donc une incidence moins évidente qu’il n’y paraît sur les modalités du débat public. Si l’espace public se modifie et, à bien des égards, s’élargit, les
débats et les controverses publics renforcent leur centralité. Cet ouvrage s’efforce d’explorer certains effets de ces mutations anthropologiques profondes. Il réunit les meilleures contributions, sélectionnées parmi les communications au XVIIIe congrès de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC) qui s’est déroulé à Rennes les 30, 31 mai et 1er juin 2012 sur le thème : « La contribution des sciences de l’information -­‐ communication aux débats publics ».


Parution - Le figement en débat

Parution

Le figement en débat

PRATIQUES N° 159/160, décembre 2013, dirigé par Laurent Perrin

http://www.pratiques-cresef.com/

>  Pratiques 159 - Le figement en débat (175.21 KB 2013-12-17 15:45:54)


flèche Sur le web : SFSIC-Infos
puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés