Qualifier les interactions observables en situation d’interactivité
Mis à jour le 24 janvier 2013
logo imprimer     

Article d’une revue à comité de lecture non répertoriée par le HCERES (ACLN)

GOBERT T. (2012). "Qualifier les interactions observables en situation d’interactivité". Interfaces Numériques : de l’interactivité aux interactions médiatrices, Paris : Lavoisier, pp. 53-70.  

Membre(s) IRSIC impliqué(s) :
 

La notion d’interaction est un effet étudié en méthodologie scientifique : c’est l’interrelation entre variables. Pourtant, dès lors qu’il s’agit de rapports entre les hommes et les machines, surtout quand elles disposent d’une intelligence artificielle, le terme interactivité lui est préféré, en SHS comme dans l’espace public. Le sens méthodologique d’interaction semble avoir été fragilisé dans ses représentations collectives et sociales. Ces considérations datent des années off line du multimédia pour le grand public. C’est pourquoi elles sont revisitées dans le contexte rénové du web 2.0 qui propose de nouvelles situations tant en pédagogie que pour les usages quotidiens.


puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés