Qualification des interactions observables entre l’homme et les machines numériques dotées d’interfaces à modalités sensibles
Mis à jour le 25 janvier 2013
logo imprimer     

Ouvrage ou monographie (OS)

GOBERT T. (2003). Qualification des interactions observables entre l’homme et les machines numériques dotées d’interfaces à modalités sensibles. Apports de l’éthologie humaine à l’étude des relations entre l’homme et les NTIC dans un contexte de recherches pluridisciplinaires, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 530 pp.

Membre(s) IRSIC impliqué(s) :
 
Mots-clés :

Thèse de 2000 éditée en 2003.


Cette recherche a pour objet de déterminer et de qualifier les interactions observables entre l’homme et les machines numériques dotées d’interfaces à modalités sensibles. Elle éclaire, en les approfondissant, les concepts de virtualité, multisensorialité, interactivité etc. et explicite l’intérêt, voire l’appétence, suscitée par les nouvelles technologies (Technologies de l’Information et de la Communication).

Le travail, qui a pour cadre les représentations collectives étudiées sur la base de l’analyse de la titrologie du quotidien « Le monde » pendant cinq ans, d’enquêtes par questionnaires et d’entretiens semi-directifs, prend en compte la part de socialité présente dans les processus décisionnels d’acquisition et d’utilisation des ordinateurs et des réseaux.

Sur cette base, un échantillon de dix-sept sujets est constitué pour être soumis à une observation de type systématique, éthologique, selon une méthodologie inédite segmentée en trois phases. Dans un premier temps, un entretien d’observation permet d’approcher, à l’aide du support verbal, les positionnements individuels liés aux TIC. Retranscrits et analysés avec le logiciel d’analyse contextuelle du discours Alceste, les corpus recueillis déterminent l’élaboration, entre autres, de quatre classes d’utilisateurs, différentes des classiques niveaux de compétence ou d’expérience. Ensuite, l’observation filmée des pratiques, d’abord commentée par le sujet en présence du chercheur, puis en situation solitaire, met en évidence l’importance des modalités sensibles et des proxémies comme facteurs de comportements spécifiques. Ces derniers sont rapprochés des conduites observées chez 24 jeunes sujets, âgés de 3 à 6 ans dans un jardin d’enfants.

Cette démarche multidisciplinaire souligne l’intérêt d’un rapprochement entre sciences humaines, sciences de l’information et de la communication, approches éducatives et éthologie, quant il s’agit de faire le lien entre inscriptions sociales, réalisations comportementales et conduites individuelles, entre théories, modèles et réalité tangible.


puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés