Les réseaux de compétences : application à l’élaboration d’un groupe de recherche en physique fondamentale
Mis à jour le 20 juin 2017
logo imprimer     

Communication dans un colloque national avec actes (C-ACTN)

ROSTAING H., SURAUD M.-G. & QUONIAM L. (1995). "Les réseaux de compétences : application à l’élaboration d’un groupe de recherche en physique fondamentale". Actes du colloque: Les systèmes d’informations élaborées, Ile Rousse, France : SFBA, 30 mai-6 juin, 377-396  

Membre(s) IRSIC impliqué(s) :
 
Résumé :

L’originalité de ce travail est de montrer comment une étude bibliométrique a permis d’aider à la mise en place d’une collaboration scientifique transdisciplinaire. Il s’agit en l’occurrence d’un travail qui a favorisé la création d’un Groupe de Recherche du CNRS en physique fondamentale sur le thème de la fragmentation.
La fragmentation concerne plusieurs sous-disciplines de la physique et les chercheurs de chacune de ces disciplines travaillent de façon indépendante sans nécessairement connaître l’existence des autres travaux. Chaque sous-discipline développe des problématiques et des outils très spécifiques à chacune d’entre elles. Dans ces conditions, la création d’un Groupe de Recherche sur le thème de la fragmentation nécessite l’identification de tous les acteurs travaillant dans ce domaine et la connaissance de leurs spécialités réciproques.
Une méthode d’analyse bibliométrique basée sur une technique de propagation au travers des relations de collaborations entre chercheurs a permis de détecter les groupes de travail et de caractériser ces groupes selon leur thématique de recherche.
Les résultats bibliométriques, après validation d’expert, ont mis en évidence de nombreux groupes de physiciens de la fragmentation dans diverses sous-disciplines de physique, et ont en cela constitué une base de travail importante pour la création d’une structure GdR largement multidisciplinaire. D’autre part, les indications précises sur les différents thèmes de recherche abordés par les physiciens de la fragmentation, a permis d’établir une présélection quant aux groupes à contacter en vue de la participation au GdR, et la façon dont ces groupes pourraient s’insérer dans le projet.


Mots-clés :

Etude bibliométrique, Recherche fondamental en physique, Fragmentation, GdR du CNRS, Cartographie des groupes de collaboration, Réseaux d’auteurs


Téléchargements Fichier à télécharger :

  • Taille du fichier : 109 ko
  • Format : PDF

puce Contact puce Espace rédacteurs puce RSS puce SPIP puce ESCAL-V3
Institut de Recherche en Sciences de l'Information et de Communication
21, rue Virgile Marron - 13392 Marseille Cedex 05
2012 - Aix Marseille Université - Tous droits réservés